Foil Wing  RIDER SUISSE

Foil Wing RIDER SUISSE

All and nothing about Foil, Wing and FUN

Stand up by night on the lake

Publié par DomD sur 25 Septembre 2009, 19:47pm

Deux soirs déjà que le lac, le soleil et les nuages nous offraient un décor de rêve pour finir la journée.

Depuis le 21 septembre, nous sommes passés, avec les éléments qui nous entourent, en automne.



Aux alentours de 18h00, libérés des obligations dites professionnelles, nous sortons du port de Moratel situé dans le bourg de Cully, en Suisse romande (46°29'21.39'' N    6°44'16.85'' E; élévation 372m).

Debouts sur nos montures aquatiques, stand up paddle board 10.8'' et 12'' Nidecker, nous glissons sur un plan d'eau glassy, désert de toute embarcation. Seuls les mouvements d'un signe de la main aux promeneurs du bord du lac perturbent le métronome du paddling.

Comme un rituel, les premiers kilomètres sont avalés sans mot dire, façon d'évacuer le monde terrestre pour mieux s'imprégner du Dream Time que nous offre cette sortie sur notre espace lacustre.



Au loin, un soleil descendant inexorablement comme guidé dans un couloir formé des Préalpes à gauche et du Jura à droite. Pour continuer sa rotation autour de la terre, il disparaîtra par la ligne de fin du monde que lui crée la surface du plus grand lac d'Europe Occidentale, j'ai nommé le Léman (superficie du plan d'eau : 580.1 km2). 

Il le sait, pour disposer d'un minimum de présence dans ce visuel intergalactique, il devra donner de tous ses atouts, comme le faisaient les plus grands gladiateurs en passant de l'ombre des sous-sols à la lumière éblouissante de l'arène du Coliseum aux temps des jeux romains.

Lui, Râ, comme l'ont appelé les égyptiens, décide d'amplifier la rapidité de sa chute dans un rougeoiement apocalyptique. Cette vision d'astre incandescent qui  se jette dans cette masse d'eau nous ramène à notre condition humaine sans plus d'égard.  




Dame Nature n'a pas décidé de nous laisser simplement sonnés, elle vise le K.O. debout. Alors que nos pupilles sont dilatées, elle nous envoie par la gauche un trio d'oies de taille vraiment respectable volant à 1m50 de la surface. Elles traversent notre panorama à une dizaine de mètres devant, continuant leur chemin pour rejoindre des autres, montées en altitude et partir certainement pour un autre continent, poursuivies par les saisons.






Le reste ne serait que futilité de vous raconter nos diverses danses acrobatiques sur nos SUP, tentatives d'évolution corporelle et sportive dans l'intention d'intégrer quelque peu de l'espace sur ces photos.

Le stand up paddle board nous apporte la possibilité de s'immiscer dans un monde magique qui  ouvre des sens encore inconnus de nos personnes.

Essayons de conserver cette philosophie de respect, faisons part de nos erreurs à nos enfants et montrons-leurs ce que nous aurions dû faire pour mieux  intégrer l'évolution dont nous faisons partie.





"Nous n'héritons pas de la terre de nos ancestres,
nous l'empruntons à nos enfants"

                                                                                                                                                   Antoine de St-Exupéry


Photos : Julien Somon
Texte : DomD


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article